Témoignage d’un employé d’un Apple Store français…

Alors, du bon et du moins bon dans ce que nous dis cette personne qui s’est confié à MacBidouille sur les conditions de travail chez Apple…

J’ai lu avec attention votre article sur les conditions de travail dans les Applestore car j’y travaille en tant que specialiste.

Par peur d’être identifié, je resterai vague sur certains détails mais sachez que globalement la situation est identique en France si ce n’est que les salaires sont beaucoup plus bas, pour les spécialistes en tout cas.


Je pourrais écrire un bouquin sur tout ce qu’il se passe en interne (peut être un jour qui sait) mais pour le moment je vais me contenter d’éclairer certains points :

  • Le turnover annoncé de 10% pour les genius (techniciens) et les créatifs (chargés de donner des formations OnetoOne avec les clients) est le moins élevé car ce sont les personnes les mieux lotties. elles disposent d’un contrat de 35h, d’un statut cadre, de 2 ou 3 jours consécutifs de pause suivant les semaines et surtout d’un salaire quasiment doublé par rapport à celui d’un spécialiste. Ce chiffre est donc compréhensible.
  • Tous les contrats sont des CDI mais personne ne commence à 35h chez Apple (exceptés les genius ou créatifs). On vous attribue un nombre d’heures qui varie de 15h à 30h sans vraiment savoir comment cela a été décidé. Vous n’avez quasiment jamais le contrat que vous avez demandé. 
  • Apple joue continuellement sur cette variable pour motiver ses vendeurs. « Plus vous satisferez vos clients, plus vous vendez, plus vite vous évoluerez en heures ». Elle joue sur la notion de mérite et l’investissement de chacun.
  • Apple entretient une certaine précarité dans les emplois. On est payés peu par rapport aux investissements et à l’excellence demandée. La plupart des personnes en temps partiel ne vivent pas uniquement grâce à leur salaire chez Apple, mais grâce à une activité complémentaire à côté ou à l’argent de leurs parents s’ils sont étudiants. 
  • Il faut arrêter de penser que tous les clients qui visitent les Applestore sont acquis et que nous ne sommes que des caissiers. C’est peut être le cas pour les personnes venant acheter des accessoires mais beaucoup moins pour ceux venant chercher un machine. Beaucoup comparent les prix aux différentes enseignes (Fnac, boulanger, darty) et cherchent à négocier des réductions quitte à aller voir ailleurs. Les applestore drainent du monde effectivement, mais je dirais que 30% d’entre eux ne sont pas aquis. 
  • Les chiffres de ventes entre les employés sont vraiment loin d’être égaux, preuve que nous ne sommes pas tous pareils.

La suite est à lire sur le site de MacBidouille

Print Friendly, PDF & Email